1.24.2013

Juiverie #3 : Les latkès

Bonjour,
Ca va ? Oui je suis toujours là.

En cette belle  horrible fraiche journée, je vous propose de vous constituer des réserves pour passer l'hiver avec une recette bien grassouillette d'Europe de l'est : les latkès. C'est un peu comme les rostïs, mais en juif.

Pour les ingrédients c'est pas compliqué : Des patates (à purée), des oeufs, un peu de farine et du sel.


Latkès, latkès, vous avez peut-être entendu ce nom quelque part ... A tous les coups vous l'avez vu dans ce super bouquin que la moitié de la planète semble déjà avoir acquis : New-York, Les recettes culte par Marc Grossman
Ma recette est légèrement différente vous verrez, bien que celle du livre me semble tout à fait acceptable.


C'est une recette hyper simple et même très rapide si vous avez un robot (si vous le faites à la main vous méritez la canonisation, au moins). Commencez tout d'abord par peler vos petites patates, comptez 3 à 4 pommes de terres par personne (comptez-en 8 pour Koubiac). Une fois ces petites demoiselles à oil-pé, passez les au mixeur telles des carottes râpées.


Armez-vous maintenant d'un chinois ou d'une passoire et laissez le râpé s'égoutter pépère le chat, pendant ce temps regardez cette vidéo de Christoph Waltz, franchement c'est drôle.


Si entre-temps ça noircit c'est bien grave, ça arrive à toutes les pommes de terre. Jetez donc l'eau qui a dégorgé et logez le petit râpé dans un bol. Cassez dessus autant d'oeufs que de convives (2 pour Koubiac) et ajoutez 1 cuillère à soupe de farine par personne (et pour Koubiac ... hm), salez, poivrez.

Et maintenant, le moment que vous attendez tous : faites chauffer de l'huiiiiiiiiiiile pour la cuisson. Ne préparez pas forcément un bain de friture mais au moins 1,5cm d'huile au fond de la poêle.
Formez des petits pâtés à l'aide d'une cuillère à soupe, surtout ne les faites pas trop épais et plouf, à la friture. Faites-les bien dorer des deux côtés et épongez-les.



Servez-les chauds, ils accompagnent aussi bien du saumon que de divers condiments. Si vous n'avez peur de rien vous pouvez même les manger avec de la confiture ou ... du nutella, je ne sais pas si j'oserais encore le faire aujourd'hui mais c'était un de nos mets préférés avec ma soeur durant nos jeunes années.
C'est simple, gras et bon, enjoy !



3 commentaires:

  1. Simple, gras et bon...j'enjoy complet là!

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup. De plus, c'est fait et dit avec beaucoup d'humour. Super !!!

    RépondreSupprimer